Un attiéké pour Elgass

13.385 CFA


Farine de manioc et poisson frit, l’attiéké est un plat qui se mange chaud dans les maquis de Bidjan-là-même. Nul doute que les exilés guinéens de la capitale ivoirienne s’en régaleront ce soir, chez tantie Akissi, à la santé de leur jeune compatriote Idjatou qui doit s’envoler demain pour l’Europe. Mais depuis quand Elgass est-il mort? Elgass, c’était l’aîné, le précurseur, la conscience paradoxale qui avait servi de fil-à-plomb à leur insouciance dans la sauvagerie de la grande cité. Il a suffi qu’il meure pour que renaissent les vieilles querelles, les suspicions enfouies, désormais en suspens dans l’air vicié de la lagune. Après nombre de déambulations et péripéties dilatoires à travers les bus et les quartiers de Bidjan, l’heure est venue de regarder les choses en face, de mettre sur la table ces petits mensonges, ces mesquines vilenies de chacun qui font le remords de tous. Où sont passés les deux cent mille d’Elgass, Habib ? Et ce fétiche dont nul ne se souvient, Arsiké ? Et Badio lui-même serait-il sans tâche? « Jeu d’awélé, jeu de vérité. » Personne n’en sortira grandi, sinon la formidable rumeur de la métropole, toute bruissante déjà de ses trafics et de ses légendes, vie et mort mêlées dans la même grandeur et la même dérision. Tout juste le temps de préparer un nouvel attiéké…

Au fait, depuis quand Elgass est-il mort ?

Catégorie : Étiquette :

Detail du livre

Poids0,450 kg
Auteur

Tierno Monénembo

Éditeur

SEUIL

Avis

Avis

Il n'y a pas encore de critiques.

Soyez le premier à évaluer & ldquo;Un attiéké pour Elgass & rdquo;

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'offres pour ce produit!

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.