Le roman africain anglophone depuis 1965 – D’Achebe à Soyinka

15.900 CFA


Quand, en 1884,à la conférence de Berlin, les grandes puissances occidentales se partagèrent l’Afrique, elles étaient loin de se douter que les empires qu’elles croyaient établir pour toujours ne dureraient que quelques décennies. Quelques décennies de trop, certes, du point de vue des Africains, et qui devraient laisser des blessures et des rancœurs qui ne sauraient disparaître de sitôt. S’il y en eut pour accepter de bonne grâce le joug colonial, ils n’étaient qu’une minorité face à la grande masse de ceux qui, à tous les niveaux d’éducation, du plus frustrer au plus sophistiqué, désiraient le rejeter. Souterrainement d’abord, puis au grand jour, ce désir s’affirma en un espoir immense que concrétisaient des partis, des mouvements, des chefs. Espoir qui n’avait le plus souvent qu’un but, l’indépendance, et qui devait trouver satisfaction suprême dans toutes les cérémonie de passation des pouvoirs, où, d’année en année, de pays en pays, l’on hissait des drapeaux nationaux flambant neuf parmi les fanfares et les vivats.

Detail du livre

Poids0,294 kg
Auteur

Dugald Stewart

Éditeur

L'HARMATTAN

Avis

Avis

Il n'y a pas encore de critiques.

Soyez le premier à évaluer & ldquo;Le roman africain anglophone depuis 1965 – D’Achebe à Soyinka & rdquo;

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'offres pour ce produit!

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.